Douleurs dans les oreilles

Symptômes

Douleurs moyennes à fortes dans les oreilles (douleurs lancinantes ou pointues) – dans la zone de l’oreille moyenne. Les enfants et les nourrissons agitent la tête et se tiennent l’oreille concernée. Les douleurs s’accompagnent souvent de ➔ fièvre moyenne à élevée, et d’une perte d’appétit.

Les ➔ vomissements peuvent aussi être un symptôme. Les enfants peuvent décrire ce trouble comme étant un ➔ mal de tête ou des ➔ maux de ventre.

Causes

Un refroidissement ou une amygdalite mal guérie (➔ maux de gorge). Après une maladie infantile telle que la scarlatine ou la rougeole, des bactéries peuvent passer du nez à l’oreille moyenne et provoquer une inflammation. Autres origines possibles: présence de corps étrangers dans le conduit auditif, lésion du tympan, inflammation des amygdales ou des dents, inflammation de la glande parotide. Autres causes, plus rares: accumulation de cérumen, plongeons à la piscine.

Pour aider votre enfant

▲ Calme et chaleur.

▲ Si les douleurs s’accompagnent d’un ➔ rhume, veillez à ce que le nez reste bien dégagé.

▲ Des compresses chaudes d’oignons peuvent apporter un soulagement.

▲ Il existe des gouttes auriculaires pour fluidifier le cérumen.

Les produits de votre droguerie

Remèdes antalgiques ou fébrifuges (suppositoires ou sirop au paracétamol), gouttes homéopathiques pour les oreilles, solution nasale. Homéopathie: Apis, Lachesis, Mercurius, Aconitum.

Quand faut-il consulter un médecin?

▲ Si l’enfant a moins de 2 ans.

▲ Si l’origine des douleurs ne s’explique pas – par ex. s’il y a risque d’otite.

▲ Lorsque l’audition diminue brusquement et fortement.

▲ Lorsque la fièvre dépasse 39 °C.

▲ En cas d’inflammation du conduit auditif et/ou sécrétion de liquide.

▲ Si les douleurs ne diminuent pas après un jour d’autotraitement.

▲ Si l’oreille ou surtout le pavillon de l’oreille sont blessés.

▲ Si les douleurs persistent ou augmentent malgré un autotraitement.