Commotion cérébrale

Symptômes

Nausée, ➔ vomissements, évanouissement, troubles du langage ou de la motricité, trous de mémoire, confusion, fatigue et somnolence, pupilles de différentes grandeurs, photosensibilité ou pâleur soudaine. Symptômes supplémentaires comme pleurnichements ou comportement globalement différent de l’état normal.

Causes

Chutes, chocs violents ou coups sur la tête.

Pour aider votre enfant

▲ Essentiel: restez calme, car la situation est heureusement généralement moins grave qu’elle n’en a l’air.

▲ Pour calmer les douleurs ou pour prévenir/soigner une bosse: poser une serviette remplie de glaçons (ou un cold pack) sur la zone concernée pour la rafraîchir. Faire 2 à 3 applications de 5 minutes, avec 10 minutes de pause entre chaque application.

▲ S’il y a une ➔ écorchure, désinfectez soigneusement la plaie.

▲ Observez bien votre enfant durant les heures et les jours qui suivent la commotion. C’est facile pendant la journée – pendant la nuit, il est parfois nécessaire de réveiller l’enfant deux ou trois fois pour s’assurer qu’il dort bien et n’est pas inconscient.

Les produits de votre droguerie

Gouttes d’urgence. Homéopathie: granules contre les blessures, Mercurius, Arnica.

Quand faut-il consulter un médecin?

▲ S’il existe un risque de fracture osseuse (hématome important ou gonflement flasque du cuir chevelu).

▲ S’il y a une importante blessure qui saigne à la tête (le médecin décide s’il est nécessaire de suturer la plaie).

▲ En présence d’un ou plusieurs symptômes de commotion cérébrale: nausées, ➔ vomissements, évanouissement, troubles de la parole et de la motricité, trous de mémoire, confusion, fatigue et somnolence, pupilles de différentes grandeurs, photosensibilité ou pâleur soudaine.

▲ Si l’enfant n’a pas encore 1 an.